Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

Comment augmenter ma foi ? ( 1 ère partie)

Pour pouvoir augmenter sa foi, il incombe au musulman d’examiner son cœur, de déceler la cause de la maladie afin de commencer le traitement avant que le cœur ne soit  dominé par l’impureté. Il s’agit d’une préoccupation que tous musulmans doit avoir car Allah nous met en garde contre le cœur endurci, malade, insensible, dur, scellé etc. Le prophète sws a dit : « le cœur ne ressemble qu’à une plume accrochée à un tronc d’arbre, que le vent fait bouger dans tous les sens ». ibn Abi’ –Asim.C’est pour cela que nous allons voir dans ce premier article les symptômes de la faiblesse de la foi. 

  • La nervosité, la mauvaise humeur : la personne s’emporte pour la moindre des choses, supporte mal les comportements des gens autour d’elle et ne connaît pas l’indulgence. Le Prophète sws a décrit la foi en disant : « la foi, c’est la patience et l’indulgence » Al Silsila
  • La paresse et la nonchalance dans l’accomplissement des actes d’adoration : lorsqu’on accomplit des actes d’adoration de manière mécanique, dépourvu de toute spiritualité et Allah dit : « Et lorsqu’ils se lèvent pour la prière, ils se lèvent avec paresse ». Ce type de personne ne se souciera pas de retarder sa prière par exemple ou de reporter à plus tard la réalisation des actes d’adoration comme l’accomplissement du pèlerinage alors qu’elle en a les moyens ou omet de faire la prière en commun etc.
  • On sent son cœur durcir tel un rocher, il ne réagit plus à rien, ni à la récitation du Coran, ni à la vision de la mort, ni aux menaces et promesses qu’Allah fait.  Allah dit : «  puis, et e dépit de tout cela,vos cœurs se sont endurcis, ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore » Surate al baqara V 74. 
  • Lorsqu’on tombe dans la désobéissance et qu’on commet des interdits : à force de faire un péché par habitude nous n‘éprouvons plus d’aversion pour celui-ci jusqu’à ce qu’on le commette ouvertement et publiquement.
  • La négligence des invocations : lorsque les invocations sont lourdes à faire pour l’invocateur. Il lève ses mains pour l’invoquer et très vite il les rabaisse. Allah décrit les hypocrites en disant: « Ils n’invoquent Allah que très peu » Surate al Nisa, verset 142  
  • L’indifférence face aux péchés : il n’ordonne pas le bien et n’interdit pas le blâmable.
  • L’avidité : Le prophète sws a dit : «  l’avarice et la foi ne se rassemblent jamais dans le cœur d’un serviteur ». Ce type de personne ne donne rien pour Allah et lorsqu’on fait appel à la charité, quand bien même le besoin se fait sentir chez ses frères musulmans et que les malheurs s’abattent sur eux.
  • Se réjouir du malheur des autres.
  • Le fait de vouloir juste savoir ce qui est interdit sans tenir compte de ce qui est détestable par Dieu est un signe de faiblesse de foi. Lorsqu’on aime Dieu du tréfonds de son cœur, qu’on L’adore comme si on le voyait, on veille à non seulement de ne pas le désobéir mais aussi à ne pas produire des actions que notre Seigneur déteste. C’est notre amour pour lui qui nous pousse à agir avec bienfaisance.
  • La panique et la peur lors d’un malheur : lorsqu’un malheur l’atteint il est affolé, troublé, l’esprit confus. Il ne sait pas quoi faire, pour lui, tous lui tombent dessus. Quant à celui dont la foi est ferme, il serait tenace et ferait face aux plus grandes infortunes et épreuves avec force et détermination.
  • Mépriser le bien et les petites bonnes actions : notre Prophète sws nous a enseigné le contraire de cette attitude, Il (sws) nous dit : « ne sous-estime aucun bien, ne serait-ce que le fait de vider le seau d’eau dans celui de la personne qui demande de l’eau, ou de parler à ton frère avec un visage souriant. » ce hadith se trouve dans al musnad d’imam Ahmad.
  • L’indifférence face aux affaires des musulmans : celui qui ne soutient pas les musulmans dans leurs affaires, ni par la compassion et l’écoute ni par l’invocation, ni l’aumône.
  • La fréquence des discussions futiles et de la polémique : le Prophète sws n’a dit « Aucun peuple ne s’est égarée après avoir été sur la guidance, sans qu’il ne soit tombé dans la controverse ». La controverse non argumentée et sans aucune bonne intention conduit à l’éloignement du droit chemin. 
  • L’attachement pour ce bas monde : à tel point que lorsqu’il rate un de ces plaisirs tels que l’argent, le prestige, la fonction d’un poste, la belle maison… Il se sent malchanceux et frustré. Il souffre davantage lorsque son frère/sœur jouit d’un avantage de ce bas monde qu’il n’a pu acquérir.
  • Celui dont ses paroles et conversation ne sont aucunement imprégnées de parole prophétique, pieux prédécesseurs ou d’un verset.

La prise de conscience de ces faiblesses est déjà la moitié du chemin vers la guérison. Dans le prochain article nous verrons quels sont les traitements de cette faiblesse de foi insha’Allah.

Les causes sont tirées du livre « comment augmenter ma foi » de Muhammad Salih al- Munajjid.

Myriam.

augmenter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 décembre 2014 par dans Devenir meilleur, et est taguée .

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :