Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

La magie des phrases positives

Les phrases que nous utilisons ont un impact sur la façon dont nous voyons le monde. Lorsque nous sommes pessimistes, nous utilisons des phrases négatives qui vont influencer l’état de notre vie. De simples mots et de simples pensées peuvent nous affecter ou nous procurer du bonheur.

D’ailleurs notre Prophète Muhammad (sws) nous a apprit à être méticuleux et à ne rien sous-estimer. Dans un hadith rapporté par et Tirmidhi et Muslim, le Prophète sws dit :

«  Ne sous-estime aucune bonne action, si petite soit-elle, même s’il ne s’agit que d’accueillir ton frère avec un visage souriant ».

Ce hadith nous montre que tous est importants, l’action la plus minime soit-elle.

Imaginons que notre esprit est un jardin que nous désirons qu’il soit splendide. Nous voulons de belles tulipes et des roses séduisantes. Pour ce faire nous allons planter les graines (pensées positives) jusqu’à obtenir un jardin florissant. 🙂

Il faudra de la patience pour avoir le résultat d’un jardin merveilleux. Il en est de même avec notre santé mentale (jardin) qu’il faut entretenir par de bonnes plantations (la pensée positive).

Pour changer notre structure de pensée, il faut commencer par bannir toutes les mauvaises pensées, qui peut se faire progressivement, ne laissons pas les mauvaises herbes gâcher la beauté de notre jardin.

Lorsqu’on utilise des phrases comme :

 « Je ne veux pas être mal »,

« Je ne veux pas un emploi désagréable »,

« Je ne veux pas tomber malade »,

« Je ne veux pas de dispute »,

« Je ne veux plus être gros »,

« Je ne veux plus être célibataire, etc.

Nous polluons notre esprit avec ce que nous ne souhaitons pas qui de facto abîme notre état d’esprit avant même qu’il ne nous arrive quoi que ce soit.

Si je vous dis par exemple : «  ne pense pas à un gâteau au chocolat », à quoi avez-vous pensé ? Certainement au gâteau au chocolat et pourtant je vous ai dit de ne pas y penser.  C’est comme si notre cerveau ne prenait pas en compte les « ne pas ».

On devrait donc utiliser des phrases affirmatives tels que :

 « Je prends soin de mon corps pour être en bonne santé »,

« Je cherche un travail qui me convient »,

 « Je veux établir une relation de paix »,

 « Je m’accepte avec mes défauts et mes qualités » etc.

Certes, dans certains contextes on ne peut pas esquiver le « ne pas » comme «  je ne veux pas de sucrerie », mais l’essentiel est de comprendre que des phrases négatives répétitives peuvent nuire à notre bien-être.

Plus nous nous répétons des phrases négatives et nous nous lamentons de ce qu’il ne va pas plus nous nous engouffrons dans le mal-être.

On ne peut aider une personne qu’en l’encourageant et en lui disant des phrases positives, il est de même avec notre propre personne. Si nous n’osons pas porter des jugements ou dire des phrases négatives et démoralisantes à autrui, nous devrions aussi nous comporter de la même manière avec nous-mêmes. Aimons-nous 😀

Bien entendu, ce n’est pas toujours facile de déraciner une habitude pour la remplacer par une nouvelle, mais rien ne s’acquiert sans effort. Nous sommes des êtres doués de raison, nous avons Al hamdoulillah cette faculté de réfléchir et de changer. Entrainons-nous jusqu’à ce que cela devienne naturel.

L’avantage de cette méthode c’est qu’elle nous pousse à être optimistes et reconnaissants. De plus, les bienfaits d’Allah augmenteront en notre faveur.

Et lorsque votre Seigneur proclama : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible ». Surate Ibrahim V7

 

Une faible estime de soi pourrait être une entrave au processus de la pensée positive. C’est pourquoi ces articles pourraient vous intéresser : L’estime de soi, des outils pour développer l’estime de soi.

Myriam.

wfIOgzGeGv

Publicités

6 commentaires sur “La magie des phrases positives

  1. Abdelrahman
    13 juillet 2015

    Est-ce qu’ il y a d’autres façons pour obtenir un Jardin florissant?

    J'aime

    • Musulman Optimiste
      14 juillet 2015

      Salam Alaykoum Abdelrahman,

      Oui certainement, il y a tellement de bonnes choses qui peuvent nous permettre d’embellir notre jardin…

      J'aime

    • Hakima
      14 juillet 2015

      Salam aleykoum Myiram,

      Pour ma part je verrais la pensée positive comme agissant plutôt vers les fin d’un processus au 3/4 du chemin, au moment où la volonté a besoin d’être nourrie pour passer à l’action.
      Avant cela, je serais tentée de dire qu’il faut avant toute choses « bien se connaitre » : ses envies et ses capacités présentes ( sachant qu’on peut toujours les faire évoluer) et les choix qu’on veut faire.

      Et justement je dirais que la phrase comme « je ne veux pas d’un emploi désagréable »: c’est une première étape de la connaissance de soi qui renvoie à la connaissance de ses limites de ce qu’on ne supportera pas, et pas forcément une faible estime de soi.

      Après il faut passer à une connaissance de ses forces actuelles, des directions qu’on souhaite prendre dans un ordre de priorités, et enfin délimiter des choix et là on s’emplit de la pensée positive comme carburant pour notre volonté avant d’atteindre petit à petit des résultats.

      C’est qu’un avis limité sur la place de la pensée positive j’imagine que chacun l’a situe à un endroit précis dans le déroulement de nos actions….

      J'aime

      • Musulman Optimiste
        18 juillet 2015

        W alaykoum salam Hakima,

        Je suis d’accord avec toi, savoir dire « je ne veux pas ceci ou cela » est un processus par lequel on apprend à se connaître. Ne pas savoir ce que l’on aime et ce qu’on n’aime pas, ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas de manière générale, nous pousse à douter de nous-mêmes, de tout et de reporter à chaque fois son action etc.

        Bien sûr il peut arriver que l’on ne sache pas ce que l’on veut sans pour autant manquer de confiance. D’ailleurs je pense que l’on apprend à ce que connaître tout au long de notre vie.

        Ce que je voulais surtout mettre en lumière c’était l’utilisation des phrases négatives avec une connotation plaintive qui peuvent nuire à la longue à notre état d’esprit.

        Les personnes manquant de confiance en soi, utiliseront souvent des phrases négatives pour s’exprimer, elles ont tendance à ne pas prendre le bon côté des choses. Ce mécanisme complique la construction d’une bonne estime d’eux-mêmes.

        Allah ou ‘alam

        Merci Hakima pour ton avis pertinent.
        Qu’Allah t’illumine.

        J'aime

  2. Hakima
    18 juillet 2015

    Amine ma sœur,
    Ah je comprend la différence et la subtilité je n’y avais pas porté autant d’attention. Il y a les pensées négatives qui relèvent de choix et d’autres qui servent plutôt de camouflage à un manque de confiance. Subhana’Allah l’humain est quand même une source de pleins de mystères…
    En tout cas c’est très utile justement de comprendre certains mécanisme pour mieux s’appréhender soi même mais aussi pour mieux inter agir avec les autres via une plus grande compréhension et justement peut plus de compassion quand c’est nécessaire aussi!
    Baraka’Allah o fik ma sœur Myriam!!

    Ps: aïdek moubarak saïd. Qu’Allah swt accepte notre jeûne et nous couvre de sa miséricorde. Amine.

    J'aime

    • Musulman Optimiste
      18 juillet 2015

      amin, Allah y barek fik sista 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 juillet 2015 par dans bien être, et est taguée , , .
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :