Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

Comment agir face à l’hésitation ?

Est-ce qu’il vous arrive d’hésiter ? Évidemment ! Tout au long de notre vie, nous émettons des décisions. Bonnes ou moins bonnes, rationnelles ou pas. Aucune action ne peut se faire sans décision c’est pourquoi elle est indispensable pour notre vie.

L’hésitation peut parfois nous insupporter lorsque nous n’arrivons pas à faire un choix. Alors est-ce que l’hésitation est une mauvaise chose ? Pas vraiment, car elle nous oblige à prendre le temps de décider, en récoltant plus d’informations et en clarifiant notre prise de décision. Cependant, l’hésitation peut à certain moment crée un stress, des frustrations et puis une incapacité à trancher.

Quelles sont les sources de nos hésitations ?

La peur de se tromper, de faire le mauvais choix, c’est l’émotion qui est la plus puissante des freins, car elle nous empêche d’agir.

Le perfectionnisme, empêche d’être imparfait donc irréaliste, car nul n’est parfait excepté Allah. Le perfectionnisme nous empêche de voir les choses telles qu’elles sont vraiment et non telles que nous voudrions qu’elles soient.

L’ego ( le Nafs) : nous nous croyons puissants et capables de décider de tous. N’est-ce pas Allah que revient la décision finale ?

De fausses croyances : nous croyons que nous pouvons tout avoir et que nous pouvons éviter de renoncer à quelque chose. Or choisir, c’est renoncer. Faire un choix induit l’exclusion des autres. Nous souhaitons avoir le beurre et l’argent du beurre et le sourire de la crémière par-dessus le marché…

L’attente du bon moment : il s’agit d’un prétexte pour reporter la prise de décision, donc nous procrastinons. Alors que le bon moment est souvent maintenant.

Le Prophète sws a dit : « Parvenu au soir, n’escompte pas le lendemain, et parvenu au matin n’escompte pas le soir. Tire avantage de ta santé avant la maladie, et de ta vie avant la mort. »

Des désirs qui ne sont pas clairs : beaucoup de personnes savent ce qu’elles ne veulent pas, mais peu savent ce qu’elles veulent vraiment. Il est essentiel de savoir ce que nous ne voulons pas, mais c’est insuffisant.

Des valeurs pas très claires : en clarifiant nos valeurs et principes, nos choix seront moins difficiles.

{Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas}. Surate At Talaq V 2-3

Que faut-il faire une fois que vous avez décidé ?

Une fois que nous avons pris une décision, nous débutons dans l’action, car la décision n’est pas une fin, mais un commencement. Comme pour le mariage, il n’est pas un aboutissement, mais le commencement d’une grande aventure.

  • Boucler sa décision c’est-à-dire ne plus retourner en arrière dans le doute, les regrets, les remords, et les « si », car cela provient de Satan.

Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu SWS a dit : « Le croyant fort est meilleur et plus aimé de Dieu que le croyant faible, et en chacun d’eux il y a du bien. Recherche ce qui t’est profitable, aie recours à Dieu et ne faiblis pas. Si un malheur t’afflige, ne dis pas : « Si seulement j’avais fait ceci ou cela ! » Dis plutôt : « Tel est le décret de Dieu, et Il fait ce qu’Il veut. » Car [la particule] « si » ouvre la porte aux suggestions du diable. »

  • Anticipez les obstacles : vous ne devez jamais croire que tout va se passer comme prévu. Vous devez prévoir que vous allez peut-être rencontrer des obstacles ou des ennemis. Les ennemis peuvent être votre ego, le diable, des personnes qui veulent votre perdition, etc.
  • Agir immédiatement : ne pas reporter et retarder ce que vous pouvez faire maintenant à plus tard, car plus vous retarderez plus le doute risque de venir. Les circonstances et le contexte favorable à votre décision risquent de changer. Plus vous laissez du temps plus le stress à le risque de se développer et de vous démotiver.
  • Assumez quoique vous ayez décidé même si on vous critique.
  • Prenez une décision à la fois sinon vous risquez la dispersion. Sachant qu’une prise de décision est un changement et les changements génèrent du stress, de l’adaptation. Alors, imaginez que vous prenez plusieurs décisions à la fois.
  • Visualisez votre objectif clairement, si votre objectif est clair, vous serez plus convaincu du bien-fondé de ce changement.
  • Donnez-vous un délai, ainsi votre cerveau s’organisera pour correspondre au délai imposé.
  • S’il le faut, faites-vous aider : sur les 7 milliards d’humains vivants, il y a en a forcément quelques un prêt à vous aider.
  • Appliquez la prière de consultation.

Quel que soit ce que vous croyez pouvoir faire ou rêvez de faire, faites-le. L’audace a de la puissance. Commencez dès à présent…

Myriam.

P6d48jch0I

Publicités

2 commentaires sur “Comment agir face à l’hésitation ?

  1. Coach my Din
    2 octobre 2015

    Salam ‘aleykoum ma soeur. Merci pour cet article. Je suis totalement d’accord avec toi sur le fait qu’il faut agir, là, maintenant, tout de suite. Peu importe le but car c’est applicable à chaque instant. Mais c’est encore plus pertinent lorsqu’il y a un choix religieux à faire. Un jour, un frère m’a dit « fais le contraire de ce que ton égo te suggère ». Cette parole m’a vraiment marqué et j’essaye de l’appliquer au quotidien. Ça forge le mental et ça pousse à être meilleur. Donc peu importe le choix à faire, l’essentiel c’est qu’il soit le meilleur selon l’Islam et selon ta propre vision des choses. Une fois que le choix est fait >> IL FAUT PASSER À L’ACTION !

    Comment être sûr que demain nous serons en vie ? Reporter les choses c’est vraiment une chose néfaste pour le Din. Surtout que lorsqu’on reporte, en vérité, on entasse les choses que devront être faites un jour ou l’autre.

    Un exemple concret : tu as des jours de Ramadan à rattraper avant le prochain Ramadan. L’hiver arrive et il est super facile pour quiconque de jeûner et donc de rattraper ces jours. Combien de personnes attendent le dernier moment pour les faire? Au final ils se retrouvent à jeûner leurs jours juste avant le mois du Ramadan et ça devient très contraignant alors que ça aurait pu être tellement facile…

    Bref, agir, c’est le nerf de la guerre (contre soi-même) 😉

    Soulaymane

    J'aime

    • Musulman Optimiste
      4 octobre 2015

      W alayoum Salam,

      Exactement barakAllah ou fik pour ces exemples concrets.

      Myriam

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 septembre 2015 par dans bien être.

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :