Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

La compréhension sans jugement

La compassion, une vertu essentielle dans nos vies ! Elle se manifeste de différente manière : par une attitude agréable, par un visage souriant, par la qualité de l’accueil, par des prières en faveur de quelqu’un mais elle se manifeste aussi en étant attentif à l’autre.

La compassion consiste à fermer ses oreilles aux rumeurs et aux critiques, à refuser de médire son prochain. De plus, elle nous aide à trouver les moyens de transformer notre irritation en désir de comprendre.

Dans certaines circonstances, il est difficile d’éprouver de la compassion pour des personnes ayant fait des erreurs, je l’avoue ! mais elle ne consiste pas à ne pas tenir rigueur à l’autre, mais de devenir toujours plus capable de pardonner, de trouver des excuses à son frère ou à sa sœur. Oui… oui…je sais, pardonner n’est pas évident tout le temps ! mais ça s’apprend. Je consacrerais un article dessus insha’Allah.

La compassion est le fruit d’un travail sur soi même sur le plan psychologique, mais aussi sur le plan spirituel. Comme le dit le Prophète (sws) :

« Le Miséricordieux ne fait miséricorde qu’à celui qui fait preuve de miséricorde. Faites, donc, miséricorde à ceux qui sont sur terre pour que Celui qui est au ciel vous fasse miséricorde. » (Rapporté par Abou Dawoud et At-Tirmithi)

Je citerais trois étapes pour pratiquer la compassion :

1) Pour entrer dans la compassion, il faut savoir être présent, écouter et ressentir la souffrance de l’autre en nous. C’est se mettre en route pour trouver des moyens de soulager la souffrance de l’autre en ouvrant son cœur à ce que l’autre vit en allant au-delà des jugements, etc.

2) Trouver la meilleure attitude, le meilleur comportement dans la situation présente. Parfois il suffit juste de prêter l’oreille. On a tendance à croire qu’il faut à tout prix trouver la solution magique pour la personne…mais non ! N’écoutez pas la personne en zappant la télévision par exemple.

3) Il faut de la persévérance, même si nous n’arrivons pas à déboucher vers un soulagement direct de la personne. Il faut savoir que certaines personnes malgré la compassion, le réconfort qu’on pourrait leur donner, n’arrivent pas à sortir de leurs douleurs. Ne vous dites pas que votre présence ne sert à rien ! C’est juste que certaines personnes ont besoin plus de temps pour guérir ou simplement d’avoir le sentiment de ne pas être seules dans leur désarroi.

N’oubliez pas qu’une Oumma soudée ne peut se faire que par la voie de la compassion, la compréhension et le non-jugement car l’Homme est imparfait.

Myriam.

à lire: « je peux pardonner »

Nfb1cVR0Ct.png

 

 

Publicités

Un commentaire sur “La compréhension sans jugement

  1. Pingback: J ’ai tout essayé pour le changer | Musulman Optimiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 avril 2016 par dans bien être, et est taguée , , .
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :