Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

L’invocation émouvante prononcée par notre Bien aimé lors d’une épreuve les plus douloureuses

A tous ceux et celles qui vivent des jours difficiles, qui ressentent un très grand désarroi, qui se sentent incompris, qui ne voient pas le bout du tunnel, qui ressentent du désespoir…Voici une lumière d’enseignements tirée par l’exemple de notre Prophète Mohammad que la paix et le salut soit sur lui.

Le Prophète sws fut éprouvé par la mort de son oncle Abou Talib, il ne pouvait plus bénéficier de sa protection. De plus, par la mort de son épouse Khadija qui lui apportait un soutien affectif. Ainsi que par le rejet de la tribu de Taif qui refusait de croire en lui, où il du quitté Taif après avoir subit les hostilités des idolâtres.

Le Prophète sws était non seulement attristé par la perte de deux êtres chers à ses yeux mais aussi par le rejet de la tribu de Taif dont il espérait y trouver un soutien. La tribu refusait de croire en Allah et de propager l’islam mais il l’injuriait et se mettait à jeter des pierres.

C’est alors qu’il se réfugiait dans un verger, sous un arbre pour faire une invocation le coeur emplit de tristesse :

« Seigneur ! Je me plains auprès de Toi de ma faiblesse, de mon impuissance et du mépris des gens pour moi. Ô Toi, le plus Clément des cléments ! Tu es le Seigneur des jugés faibles. Tu es mon Seigneur.
A qui me confies-Tu ? A un étranger hostile ou à un ennemi qui serait mon maître ? Tout cela
importe peu, tant que je ne m’attire pas Ta colère car, pour moi, Ta faveur est plus vaste que tout.
Je cherche refuge auprès de la lumière de Ton visage par laquelle les ténèbres brillent et par
laquelle les affaires de ce monde et celles de l’au-delà marchent bien, contre toute décharge de 
Ta colère sur moi. C’est toi que l’on doit satisfaire jusqu’à ce que Tu sois satisfait. 
Il n’y a de force ni de puissance en dehors de Toi »

Les épreuves sont suivies d’un soulagement

Après cette invocation, Allah l’a consolé. En effet, un jeune homme chrétien nommé Addas vient lui apporter du raisin. Lorsque le Prophète sws saisit la grappe de raisin il dit « Bismilah », c’est alors que le chrétien lui dit  « Les gens de ce pays ne prononcent pas une telle parole ». Le Prophète sws dit : « Et toi, de quel pays viens-tu ? ». Addas répondit : « Je suis chrétien, originaire de Ninive ». Le prophète sws reprit : « Tu es originaire du village d’un homme vertueux : Younous Ibn Matta ». Le garçon dit : « Comment connais-tu Younous Ibn Matta ? ». Le Prophète sws répondit : « C’est mon frère. C’était un Prophète et moi aussi je suis Prophète ». Cela dit, Addas se mit à embrasser la tête, les mains et les pieds du Prophète sws.

Lorsque le Prophète sws quitta le verger pour reprendre la route vers la Mecque, sur son chemin lorsqu’il se mit à prier, un groupe de djinns assista à sa prière et se mirent à embrasser l’islam.

« Dis : Il m’a été révélé qu’un groupe de djinns prêtèrent l’oreille, puis dirent : « Nous avons certes entendu une lecture (le Coran) merveilleuse, qui guide vers la droiture. Nous y avons cru et nous n’associerons jamais personne à notre Seigneur »
[ S72,V 1- 2 ]

travers cette histoire nous pouvons tirer plein de leçons de vie. L’endurance et la patience sont les balises essentielles pour surmonter nos épreuves. De plus, la plainte que le Prophète sws a faite auprès d’Allah à travers son invocation nous montre notre dépendance à Allah, ce qui représente une forme d’humilité.

Les épreuves sont toujours suivies d’un soulagement : « Après toute difficulté survient certes un soulagement.  Après toute difficulté survient certes un soulagement. » [S94,V4-6]

Chère soeur, cher frère, parfois les épreuves sont si amères qu’elles nous font perdre l’envie de nous battre mais en nous rappelant les souffrances des Prophètes nous pouvons retrouver la force de continuer. Ne désespère pas de la Miséricorde d’Allah, même notre bien aimé sws fut éprouvé douloureusement, il fut triste même s’il était le meilleur des Hommes. Il n’a pas cessé d’agir, de persévérer dans ses actions, au contraire il a imploré Allah qui Lui a répondu..

Myriam

thumbnail_cNUqT1ZnDb

Publicités

2 commentaires sur “L’invocation émouvante prononcée par notre Bien aimé lors d’une épreuve les plus douloureuses

  1. Hakima
    1 mai 2016

    Salam alykoum,
    Baraka’Allah o fik, d’autant que les épreuves les plus dures peuvent arriver à tout le monde et à toute période de la vie. Et l’abandon n’est parfois pas très loin.
    Merci d’animer ce blog, merci pour toutes ces belles paroles et leçons que tu partages, et merci pour les musulmans et non musulmans qui trouveront pour certains l’apaisement ou pour d’autres qui apprécieront de découvrir une autre manière de réagir à certains événements dans la vie.

    J'aime

    • Musulman Optimiste
      2 mai 2016

      w alaykoum salam Hakima,

      Wa fik barak’Allah merci de participer à l’animation de ce blog 🙂

      qu’Allah nous illumine

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 avril 2016 par dans bien être.
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :