Musulman Optimiste

Direction pour une dounia plus constructive

Que faire quand rien ne va plus ?

26856033_564514147235427_713230582_n

Vous n ‘avez pas le moral, vous vous sentez abattus, vous perdez le goût à toutes activités, vous envisagez l’avenir avec peu d’espoir. Vous n’avez plus d’appétit, vous éprouvez de l’anxiété. Vous arrivez à un point où vous abandonnez la prière et toute relation avec Allah, plus de lecture de Coran, plus de dikr… Si vous présentez au moins trois de ces symptômes depuis au minimum deux semaines et qu’ils sont suffisamment marqués pour interrompre vos activités quotidiennes, vous souffrez sûrement d’une dépression. (En fonction de la gravité de votre dépression, consultez un spécialiste.)

Qu’est ce qui alimente la dépression ?

Le piège lorsqu’on éprouve une dépression est de faire des choses dans la volonté de l’apaiser mais en réalité nous faisons que l’intensifier. L’erreur des personnes subissant d’une dépression est de faire ce que leur humeur leur dicte. Voici certains actes qui alimentent la dépression :

Abandonner sa prière et la lecture de coran : penser que la situation ne s’améliorera jamais et que même si vous faites votre prière vous ne méritez pas d’être une bonne personne etc.

La rumination ( le waswas) : il s’agit de ressasser le passé, être enfermé dans un processus répétitif de pensées négatives.

Pensée négative : vous vous dévalorisez, vous vous sentez impuissant et pensez qu’il y a plus rien de bon dans cette vie.

L’inactivité : ce qui vous procuraient du plaisir et de la joie auparavant, vous ennuie aujourd’hui. Vous restez sur votre canapé en ne vous sentant pas capable d’affronter la journée.

Le repli sur soi : vous ne vous voulez plus voir les autres, ni votre famille, ni vos amis. Vous n’avez pas la force de parler, d’échanger. Vous voulez rester seul.

Tergiversations : qui consiste à inventer des excuses pour éviter de ne pas accomplir des tâches comme prendre des rendez vous, payez ses factures etc. Parce qu’elles vous paraissent lourdes à réaliser.
La honte : avoir honte de vous sentir déprimé, vulnérable. Vous imaginez ce que peuvent bien penser les autres de votre état.

Que faire alors ?

Si vous faites uniquement ce que votre humeur vous dicte cela ne fera qu’aggraver vos symptômes. Essayez plutôt de faire le contraire de ce que votre état de déprime vous incite à faire. Par exemple : Si vous flemmardez dans votre lit toute la journée, en évitant de rentrer en contact avec vos amis, en ne répondant pas à l’appel à la prière, essayez de faire l’effort pour vous lever vous habiller et de sortir pour aller voir des amis ou des personnes extérieures ( pieuses qui vous encouragent dans le droit chemin) , forcez vous à reprendre vos prières et votre lecture du coran même si votre intérieur est au plus bas. Les personnes se sentent mieux lorsqu’elles sont en action même si l’action en lui même ne lui procure plus autant de plaisir qu’auparavant.

C’est à force d’agir à l’opposé de ce que votre humeur vous dicte que vous finirez par diminuer ce sentiment de dépression. Cela nécessite de la patience et de gardez l’espoir d’un retour à la normale avec le temps.

Ne vous sentez pas obligé de ressentir du plaisir quand vous faites l’effort de sortir, de voir vos amis, de faire des activités, etc. Laissez le temps faire les choses et vous retrouverez insha’Allah le goût à la vie.

Qu’Allah apaise votre coeur et nous garde sur le droit chemin

Myriam

Publicités

2 commentaires sur “Que faire quand rien ne va plus ?

  1. leyla / nathalie
    18 janvier 2018

    salam aleykoum , chère soeur , merci choukrane pour cet article , car je suis actuellement en arrêt de travail suite à une dépression à cause du harcèlement à mon travail , pffff c’est dur car des jours ça va et puis d’autres pas du tout ,!! merci encore de tes bons conseils , qu’Allah nous donne de la patience AL SABOUR
    à bientôt ma chère soeur , bisous d’amitié

    PS : je mets cet article sur mon blog avec ton lien

    J'aime

    • Musulman Optimiste
      19 janvier 2018

      Salam alaykoum Leyla,

      Avec plaisir. Amin ce n’est pas facile, car cela demande un effort qui peut paraître colossal durant cette période. Plus tu répéteras des actions pour sortir de l’isolement, ruminations etc de mieux en mieux tu te sentiras bi idnilah.
      La persévérance dans la Salat et l’istirfar t’aideront énormément.
      Qu’Allah te soulage de toutes peines et t’accorde la paix intérieure.

      Merci d’avoir partager mon article.

      Myriam

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :